Les Chefs

D’ENTREPRISE

S’abonner >

Comment bien identifier ses compétences pour trouver sa niche ?

Le dossier du mois

Aujourd’hui, le marché du freelance est en plein essor — dans chaque domaine que vous identifierez pour votre activité, vous serez forcément face à une concurrence féroce. Pour se démarquer, rien de plus simple, il suffit de trouver sa niche. Un domaine ou une compétence particulière, à forte valeur ajoutée, qui vous permettra de vous démarquer.

Et bien sûr, plus on se démarque et mieux on identifie notre niche, plus facile il sera d’augmenter nos prix et de se faire connaître pour cette compétence.

Même si on compte 1,2 million de freelance en France à l’heure actuelle, on sait également que le tarif journalier moyen est de 678€ — l’intérêt d’identifier clairement vos compétences est donc primordial. Tout cela est très tentant, mais comment faire pour concrètement analyser ses propres compétences, ou les améliorer ? L’idée est de lister, d’analyser et de s’améliorer constamment, pour devenir le meilleur dans son domaine.

Eh oui, ce processus n’est pas linéaire et vous sollicitera tout au long de votre carrière : la clé, c’est de
savoir évoluer, s’adapter, pour rester au top de votre performance. À la fin de cet article, vous aurez toutes les clés pour effectuer une vraie introspection et agir en conséquence, pour faire briller votre nouvelle activité !

Savoir équilibrer compétitivité et enjeux financiers

Il est parfois difficile de faire la part des choses entre compétitivité et enjeux financiers. Parmi les
milliers d’autres freelance concurrents, certains vendront forcément leurs prestations beaucoup moins
cher, pour faire jouer la compétitivité.

Et pourtant, il faut toujours penser à une équilibre avec vos propres enjeux financiers :

  • Il faut que votre activité soit pérenne et durable, et pour cela que vous vous dégagiez assez d’argent par rapport à votre volume horaire pour que vos tarifs soient cohérents
  • Il faut réfléchir à la cible souhaitée, et équilibrer votre tarification en accord avec cette dernière
  • En trouvant votre niche, vous pourrez augmenter vos tarifs en accord avec vos compétences
    spécifiques

Tout est une question d’équilibre et dépendra complètement de la direction que vous allez prendre. Plus
vos services apporterons une valeur ajouté, moins vous aurez de compétition.

Si vous souhaitez en savoir
un peu plus, vous pouvez consulter notre article sur les méthodes permettant de fixer ses tarifs lorsqu’on
se lance en freelance.

Préciser ses compétences et prestations

Il est bon d’avoir une vision globale d’un domaine en particulier, mais lorsque l’on est freelance, il vaut mieux souvent préciser et encadrer ses compétences et prestations.

Si vous souhaitez vous lancer en freelance en tant qu’illustrateur.trice, par exemple, vous vous retrouverez irrémédiablement face à énormément d’autres freelance talentueux. Difficile de se démarquer si on garde des compétences générales et des services extrêmement larges et diversifiés.

En revanche, si vous décidez de vous spécialiser dans l’illustration pour les romans jeunesse, ou dans la création d’illustrations digitales destinées aux blogs et aux sites web, vous vous démarquez de vos pairs et créez un attrait et des connaissances toutes particulières, qui vous donne une réelle valeur ajoutée.

Lister et prioriser vos compétences

Il est parfois difficile, lorsque l’on a des compétences d’ordre plus générale, d’identifier un milieu en
particulier à approfondir. L’idée est alors de se renseigner sur le marché qui nous intéresse, sous plusieurs
angles différents :

  • Quels sont les compétences ou domaines en évolution dans le marché, sous la lumière actuellement
  • Quels sont les compétences ou domaines sur-représentés, n’apportant que peu de différenciation
  • Et quels sont au contraire les compétences ou domaines étant sous-représentés, qui permettrait de
    créer la différence

En faisant cette analyse et en regroupant également vos domaines de prédilection, il sera plus simple de
choisir une niche en particulier. Bien sûr, ce n’est pas parce que l’on commence dans une niche qu’on ne
peut plus en sortir, mais la réflexion est tout de même nécessaire, puisqu’on ne veut pas perturber notre
cible en changeant de niche tous les six mois.

Toujours garder en tête la formation et l’amélioration

Même en ayant des facilités dans certains domaines, la formation et l’amélioration sont a portées de tous. Si vous souhaitez vous lancer dans une niche en particulier, mais que vous ne vous en sentez pas exactement capables en terme de compétences, n’hésitez pas à prioriser quelques mois de formation et de recherches, pour vous lancer au top de vos connaissances.

Bien sûr, même si le fait de se lancer en ayant quelques petites lacunes peut sembler inquiétant, rappelez-vous également que c’est en faisant que l’on apprend et que l’on se spécialise — personne ne s’est lancé dans un domaine en état absolument parfait et sans failles.

Aller plus loin

Vous l’aurez compris, trouver sa niche relève en réalité d’un vrai processus introspectif, afin de mieux se
comprendre soi, et son marché. Dans ce processus, on compte donc quatre étapes principales, qui vous
permettrons de lancer votre activité en étant au meilleur de vos compétences :

  • La connaissance de la compétitivité et ses propres enjeux financiers
  • Apprendre à préciser et cadrer ses compétences et prestations
  • Savoir lister et prioriser ses compétences
  • Améliorer et faire évoluer ses compétences grâce à la formation

Malgré tout, n’oubliez pas que personne ne se lance en étant parfait, et que c’est également en faisant et
en s’informant que l’on apprend et que l’on s’améliore !