Les Chefs

D’ENTREPRISE

S’abonner >

Le dropshipping en France

Le dossier du mois

La vente sur Internet fait de plus en plus d’adeptes en France et notamment dans le domaine du dropshipping.

Saviez vous que le chiffre d’affaire de l’e-commerce français était de 81,7 milliards d’euros en 2017 ? Et que la France se positionne 3ème  de l’Europe en termes de vente sur le web ?

Cette pratique se répand donc de plus en plus chez les français et séduit de nombreux entrepreneurs.

Mais en quoi consiste réellement le dropshipping  et comment bien l’utiliser sur Internet ?

Dans cet article, vous découvrirez les dessous du dropshipping et comment produire un commerce rentable.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est une forme de e-commerce où le site vendeur ne possède pas de stock et fait donc livrer son client directement par le fournisseur.

Comment marche le dropshipping ?

Ainsi, le partage des taches dans la pratique du e-commerce sur Internet permet aux différents acteurs de se spécialiser dans leurs catégories respectives.

 L’e-commerçant peut ainsi s’occuper de générer les ventes et donc la distribution de produits. Quant au fournisseur, appelé aussi grossiste,  il peut s’occuper de la production et de la logistique d’envoi des produits. Le client obtiendra le produit qu’il désirait.

Ce système est utilisé depuis de nombreuses années par la plupart des grands sites du marché comme Amazon, EBay, Price Minister, Shopify,…. En effet, ces sites proposent aux entreprises de vendre leurs produits en échange d’une commission sur les ventes effectuées.

L’un des sites les plus connus pour vous aider à faire du dropshipping en France est Shopify. Avec ce site, vous pourrez facilement réaliser des ventes sur Internet en utilisant le principe de fournisseur en dropshipping.

Avantages et inconvénients du dropshipping

L’un des avantages du dropshipping est que vous n’avez pas le risque financier de posséder un stock. Vous pouvez donc réaliser vos ventes sans avoir à investir plusieurs milliers d’euros dans l’achat d’un stock.

De plus, l’absence de logistique est également une bonne raison de pratiquer le dropshipping. En effet, le fournisseur s’occupant de l’envoi du produit, la charge de travail d’emballer et envoyer les colis disparait.

Cependant, la dépendance avec ce fournisseur représente un mauvais côté du dropshipping. En effet, l’e-commerçant ne disposant pas de stock, il doit suivre les décisions du fournisseur et accepter les prix de vente.

L’un des autres inconvénients est la similarité des catalogues de produits. Vos concurrents proposeront les mêmes produits que vous car vous avez accès aux mêmes fournisseurs. Il va vous falloir une bonne stratégie de différenciation pour réussir à vous démarquer.

Lois du dropshipping en France

Il existe plusieurs lois à respecter avant de lancer son site de dropshipping en France. 

L’e-commerçant doit d’abord s’immatriculer en tant qu’entreprise. En effet, le commerce en ligne exige cette immatriculation et un statut juridique. Le statut de micro entrepreneur est d’ailleurs parfaitement adapté, gratuit et rapide à remplir.

Votre site doit disposer de mentions légales, de conditions générales de vente et d’une politique de confidentialité pour rassurer vos clients et être en règle. Vous devez également aviser vos internautes des cookies sur votre site.

Le tunnel de vente est également une des conditions à respecter du dropshipping. Selon la réglementation, il doit comporter le récapitulatif de la commande avec le prix total et la facturation, les informations de livraison, les frais de ports, les informations et la quantité de produit.

Et enfin, vous devez mentionner les délais de livraison. Même si il s’agit de votre fournisseur qui s’en occupe, il vous faudra noter qu’ils ne doivent pas excéder les 30 jours. Votre client possède également un droit de rétractation de 14 jours.